Aide à la Création et à la reprise d’entreprise (ACRE)

De nos jours, la question de financement des entreprises est une question des plus importantes pour tout entrepreneur ou porteur de projet. 

Vous souhaitez créer votre entreprise ou alors reprendre vos activités ? Des subventions existent pour vous faciliter ces démarches. Restez jusqu’à la fin pour comprendre.

The Business Plan Entrepreneurs vous présente dans cet article, les avantages et les conditions pour bénéficier de cette aide.      

Comme l’explique Laurence de Percin : “ L’argent c’est le nerf de la guerre. Même si les questions financières vous paraissent un peu rébarbatives, vous, créateur d’entreprise, savez bien qu’elles sont tout à fait cruciales. Trouver les ressources financières adaptées au bon démarrage de votre futur entreprise est l’une des clés de sa réussite. Pour constituer votre manne de départ, plusieurs solutions s’offrent à vous.” 

La finance d’entreprise étant définie comme l’ensemble des moyens de financement que dispose une entreprise pour sa création, ses besoins en trésorerie ou son développement, les moyens de financement de votre entreprise reflète sa survie.  

Nous vous proposons l’aide à la création et à la reprise d’entreprise (l’ACRE) que vous pouvez exploiter pour le financement de votre création d’entreprise.

Sommaire

1- C’est quoi l’ACRE ?

L’ACRE est une aide de l’Etat  à la création et à la reprise d’entreprise qui permet – sous certaines conditions – d’obtenir une exonération partielle de charges sociales pendant la première année d’activité. Depuis la réforme de l’ACRE du 1er janvier 2020, les auto-entrepreneurs doivent impérativement déposer une demande d’ACRE pour en bénéficier et les autres statuts d’entreprises sont automatiquement exonérés.

Qui a droit à l’ACRE ?

Bonne nouvelle les auto-entrepreneurs et tous créateurs de sociétés a droit à l’ACRE, il y a entre autre des conditions d’éligibilité: 

Auto-entrepreneur:   

Voici un tableau récapitulatif des critère d’éligibilité à l’ACRE pour auto entrepreneurs et piece justificatif: 

Critère d’éligibilité à l’ACRE pour un auto-entrepreneur

Pièces justificatives

Demandeur d’emploi indemnisé

Notification d’ouverture de droits ou dernier titre de paiement

Demandeur d’emploi non indemnisé inscrit à Pôle Emploi 6 mois au cours des 18 derniers mois

Historique de l’inscription à Pôle Emploi

Bénéficiaire du Revenu de Solidarité Active (RSA) ou de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS)

Attestation justifiant de qualité d’allocataire ou de bénéficiaire des aides mentionnées

Jeune de 18 à 25 ans révolus

La pièce d’identité attestant de la date de naissance

Personne de moins de 30 ans non indemnisée (durée d’activité insuffisante pour l’ouverture de droits) ou personne de moins de 30 ans reconnue handicapée

  • Pour les 26 à moins de 30 ans : attestation sur l’honneur de non-indemnisation par le régime d’assurance chômage ou contrat de travail accompagné de toute pièce attestant de sa rupture
  • Pour une personne handicapée : justificatif de reconnaissance de personne handicapée délivrée par la commission départementale des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Salarié ou personne licenciée d’une entreprise en sauvegarde, en redressement ou en liquidation judiciaire qui reprend l’activité de l’entreprise

Copie du jugement d’ouverture de la procédure de liquidation judiciaire ou à défaut une attestation du liquidateur, de l’administrateur judiciaire ou du juge commissaire.

Personne ayant conclu un contrat d’appui au projet d’entreprise (mentionné à l’article L. 127-1 du code du commerce), sous réserve qu’elle remplisse l’une des 6 conditions prévues ci-dessus à la date de conclusion de ce contrat

Copie du contrat d’appui

Personne créant une entreprise implantée au sein d’un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPPV)

Justificatif de l’adresse de l’établissement où s’exerce l’activité dans le QPPV

Bénéficiaire de la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PrePare)

Notification de l’ouverture du droit à la prestation au titre du dernier paiement

Créateur de société:  

Le demandeur de créer ou reprendre une activité économique et en exercer le contrôle effectif. Pour ce faire, il doit soit détenir plus de 50% du capital avec sa famille (dont au moins 35% de personnes physiques) soit plus du tiers du capital avec sa famille (dont au moins 25% de personnes physiques), à condition qu’un autre associé A détienne moins de 50 % du capital.

3- Comment bénéficier de l’ACRE ? 

Les formalités pour bénéficier de l’ACRE diffèrent en fonction de la situation de l’entrepreneur. Bonne nouvelle, il n’y a aucune démarche à réaliser, L’ACRE est versée automatiquement à tous les créateurs de sociétés. Cependant, uniquement les  micro-entrepreneurs doivent effectuer une démarche pour obtenir ACRE.  

Attention : pour être éligible à l’ACRE, l’entrepreneur ne doit pas avoir bénéficié de cette aide au cours des 3 dernières années. 

  • Auto-entrepreneur : il est nécessaire de réaliser une demande d’ACRE en même temps que la déclaration auto-entrepreneur ou dans les 45 jours qui suivent cette déclaration. Il existe entre autres 3 étapes à passer pour l’ACRE : 
  1. Remplir le formulaire  Cerfa n°13584*02 qui est envoyer au centre de formalité des entreprises (CFE) 
  2. Puis, le CFE remet un récépissé à l’intention du demandeur, informe les organismes sociaux de la demande a l’ACRE et transmet le dossier à L’URSSAF dans les 24h qui suivent.  
  3. Après une étude de votre dossier si la réponse est favorable l’URSSAF émet une attestation faisant état d’admission à l’ACRE. Dans le cas contraire, elle envoie un courrier justifiant le refus à l’Acre.  

 

4- Comment calculer l’ACRE ?

Le calcul de l’ACRE varie en fonction du montant des revenus d’activité : 

  • Revenus inférieurs à 30.852 euros : l’entrepreneur profite d’une exonération totale de charges sociales. 
  • Revenus compris entre 30.852 et 41.136 euros : l’entrepreneur bénéficie d’une exonération de charges sociales partielle, à hauteur de 50%. 
  • Revenus supérieurs à 41.136 euros : l’entrepreneur n’est pas éligible à l’ACRE.

5- Est-il possible de cumuler l’ACRE avec d’autres aides ? 

Bonne nouvelle ! L’ACRE peut être cumulée avec un certain nombre d’aides à la création ou la reprise d’entreprise, parmi lesquelles : ARE, ARCE et la NACRE

Vous voilà muni de toutes les connaissances nécessaires à la réussite de votre démarche d’obtention de l’ACRE.  Cela est important pour vous si vous voulez être exonéré de charges sociales qui vous ferait économiser une somme importante vu les lois fiscales en vigueur. Vous voudrez être accompagné je vous donne rendez-vous sur notre site internet www.tbp.e.fr. 

Partager cet articles

Autres catégories

Prochain événement

Aucun événement trouvé !

Suivez-nous sur

Laisser un commentaire

Panier
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique