Les avantages d’une allocation d’Aide au Retour à l’Emploi

Tout savoir sur l'allocation d'aide au retour à l'emploi

Depuis de nombreuses années, le gouvernement a pour mission de protéger sa population contre ces ennemis mais aussi contre le chômage.

De nombreux dispositifs ont été mis en place afin de pallier au chômage depuis longtemps, l’ARE fait partie de ces dispositifs. Fin juillet 2019, les salariés démissionnaire ayant un projet de reconversion professionnelle peuvent bénéficier de l’ARE sous certaines conditions. 

Après une réforme en Novembre 2019, le montant de l’ARE varie en fonction de la date d’inscription à pôle-emploi (avant 1 novembre 2019 ou après 1 Novembre 2019). Plus d’informations dans cet article.

Sommaire

1- C’est quoi l’ARE ? 

L’aide au retour à l’emploi ARE est une somme d’argent versée à un salarié ayant perdu son emploi, mais qui remplit certaines conditions : 

Comme par exemple :

  • Le temps de travail sur une période donnée
  • L’inscription à pôle-emploi).

Le montant de l’ARE est calculé sur le salaire perçu les 12 derniers mois précédents et versé pour 4 mois au moins et au plus 3 ans.

2- Qui a droit à cette aide ?

Tout travailleur ayant travaillé au moins 6 mois = 130 jours = 910 heures dans les 24 derniers mois de son contrat de travail a droit à l’ARE. Il faut également être privé d’emploi involontairement. Votre contrat de travail doit résulter d’une des situation suivante :

  • Licenciement pour motif personnel ou pour motif économique ou d’une révocation
  • Rupture conventionnelle 
  • Non renouvellement de votre CDD
  • Démission considérée comme légitime etc… 
Allocation d'aide au retour à l'emploi

3- Comment calculer l’ARE ?

L’allocation journalier de pôle-emploi est de 29,56 brut minimum et ne peut pas être supérieur à 75% du SJR ( Salaire Journalier de Référence) après un emploi à plein temps. 

L’aide au retour à l’emploi (ARE) est calculée à partir des anciens salaires, y compris les primes, soumis aux contributions de l’Assurance chômage.

Les informations suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’ARE :

  • Les indemnités de licenciement
  • Les indemnités de rupture conventionnelle
  • Les indemnités compensatrices de congés payés
  • Montant brut de l’ARE

Le montant brut journalier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi est composé :

  • D’une partie fixe égale à 12,12 € par jour
  • D’une partie variable égale à 40,4 % du salaire journalier de référence (SJR)*
  • Cette somme est encadrée et ne peut être inférieure à 57 % et supérieure à 75 % du salaire journalier de référence.

Lorsque la durée de travail du salarié est inférieure à la durée légale ou conventionnelle, la partie fixe de l’ARE est réduite proportionnellement (dans la limite de 122 jours). 

Au-delà de certain montant , Pôle emploi prélève des retenues sociales propres aux allocations chômage. 

Le montant net de l’aide au retour à l’emploi ne peut pas être inférieur  à 29,56 € (21,17 € lorsque l’assuré suit une formation prescrite par Pôle emploi).

  • Salarié à temps partiels :

Pour les salariés à temps partiels, l’ARE  (partie fixe de 12,12 € et allocation minimale de 29,56 €) est affectée d’un coefficient de réduction.

Coefficient de réduction = Horaire à temps partiel/Horaire légal ou conventionnel

  • Durée du versement de l’allocation d’aide au retour à l’emploi

La durée de l’ARE dépend de la durée d’affiliation au cours des 24 derniers mois ou 36 derniers mois . Bonne nouvelle ! L’ARE peut être cumulée avec un certain nombre d’aides, parmi lesquelles : ARCE et le NACRE.

Partager cet articles

Autres catégories

Prochain événement

Aucun événement trouvé !

Suivez-nous sur

Laisser un commentaire

Panier
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique
    [class^="wpforms-"]
    [class^="wpforms-"]