Entrepreneur : Les différentes structures d’aide en période de crise sanitaire

Les différentes structures d’aide en période de crise sanitaire pour les entrepreneurs

Afin de faire face aux conséquences causées par l’épidémie du Coronavirus et pour aider les entreprises et les travailleurs indépendants, plusieurs aides, subventions et structures se mobilisent pour soutenir les entrepreneurs dans le besoin. Découvrons ensemble sans plus tarder les actions menées par ces structures.

Les aides et les structures mises en place pour les start-up

Les fonds solidaires pour les entreprises affectées :

En définition, ces fonds solidaires sont les versements d’aides financières adressées aux entreprises exerçant des activités économiques qui sont brutalement touchées par la vague de cette épidémie. Ces fonds solidaires sont versés sur le compte de l’entreprise jusqu’au 31 Décembre 2020. Et la bonne nouvelle, c’est que ces fonds sont accessibles à pratiquement tout type d’entreprise notamment aux sociétés et associations, travailleurs indépendants, micro-entrepreneur, profession libérale, aux agriculteurs membres d’un GAEC et artistes-auteurs. Toutes les entreprises peuvent bénéficier du fonds de solidarité et les critères s’assouplissent pour le secteur culturel, touristiques et commerciale. Les conditions d’accès à ces fonds sont nombreuses et on peut citer par exemple des entreprises qui ont perdu 50 % de leur chiffre d’affaires au cours du mois de Mars jusqu’aux mois suivants. Afin de pouvoir accéder à ces fonds financiers exceptionnelles , il vous suffira d’accéder à votre profil en ligne du services du ministère des finances publiques avec les documents nécessaires. Si vous ne disposez de profil, pas de panique vous pourrez en créer un ! 

Pour en savoir plus : Rendez-vous sur le site du service public 

BPI France, la CCI et AMELI se mobilisent :

BPI France est une structure d’aide à la création qui a pour objectif de faciliter l’accessibilité de l’entrepreneuriat à tous. Et c’est un soulagement d’apprendre que cette organisation réputée dans le domaine de l’entreprenariat se mobilise pour pouvoir venir en aide aux créateurs d’entreprise et même aux micro-entrepreneurs qui se retrouvent en pleine crise. Dans le cadre de cette lutte , ils ont décidé de mettre en place plusieurs mesure parmi lesquelles , la mise en œuvre d’un dispositif de prêt garanti par l’état , la création d’un guichet unique pour les entrepreneurs du secteur touristique , la prolongation des garanties des crédits d’investissement… BPI France met à la dispositions des entrepreneurs et leurs sociétés plusieurs solutions pour les soutenir dans cette crise sanitaire devenu en même temps économique.

Pour en savoir plus : Rendez-vous sur BPI France 

  • La chambre du commerce et de l’industrie, CCI :

Le plus souvent appelé 1er accélérateur des entreprises, la Chambre de Commerce et d’Industrie joue un rôle primordial dans la création d’entreprise et elle est pratiquement incontournable pour des auto-entrepreneurs. Elle accompagne et conseille les porteurs de projets ou les créateurs d’entreprise mais pas seulement. La chambre de commerce et d’industrie participe activement au développement des entreprises locales comme étrangères et pour ne pas faillir à sa mission, elle s’engage à étendre son aide face aux circonstances qui plongent la plupart des entreprises dans des situations délicates. La CCI propose aux entreprises dans le besoin des fonds de solidarité, des aides fiscales, des prêts bancaires, un plan de soutien aux start-ups, des gels de loyers, de contrats d’eau, de gaz et d’électricité.

Pour en savoir plus : Rendez-vous sur le site du CCI France 

AMELI est le site officiel de l’Assurance Maladie, et cette organisation s’engage pour venir en aide aux entreprises et aux travailleurs indépendants. Et maintenant, elle a mis en place une subvention qui s’intitule « Prévention COVID ». Vous pourrez bénéficier d’une subvention sur vos investissements des équipements de protection. Les entreprises qui sont éligibles concernent celles concernant pas moins de 50 entreprises. Elle concerne aussi les petites entreprises de tout type de secteur.

Pour en savoir plus : Rendez-vous sur AMELI 

Le Projet Phénix :

Le projet phénix est une initiative lancée par des entrepreneurs et dirigeants d’entreprise Alex Rûckert et Jean-Paul Tréguer afin d’aider les PME et ETI à relancer le plus rapidement possible et de la meilleure des façons leurs entreprise. Ce projet d’aide réuni plus de 120 experts qui souhaite participer bénévolement. Afin de pouvoir bénéficier de l’aide, les chefs d’entreprises répondent à un questionnaire puis échanges personnellement avec un ou plusieurs spécialistes.

Pour en savoir plus : contactez leprojetphenix@gmail.com

Appel aux Experts-comptables :

Nombreux sont les micro-entrepreneurs à se poser des questions d’ordres financiers, et afin de pouvoir répondre convenablement à ces questions, les experts-comptables met à la disposition des entrepreneurs, un numéro vert gratuit d’information pour orienter les entreprises. Ce numéro vert avait pour objectif de donner les réponses aux interrogations des entrepreneurs.

Greffiers des tribunaux de commerce :

Toujours dans l’accompagnement des entrepreneurs et de leurs entreprises, les greffiers des tribunaux de commerce offrent des entretiens de prévention par téléphone. Vous pourrez les contacter via leur mail : service.clients@infogreffe.fr ou à travers le numéro vert.

Pour en savoir plus :  Rendez-vous sur le site Infogreffe

Les entrepreneurs sociaux et solidaires :

Le Mouves ou mouvement des entrepreneurs sociaux à crée pour cette situation de crise, une Help Room comportant une boîte à outils, une hotline d’experts et des rendez-vous réguliers avec des spécialistes de la gestion de crise, de finance et de communication pour les entreprises et leurs sociétés.

Pour en savoir plus : Rendez-vous sur le site Le Mouves 

Les chambres des métiers et de l’artisanat :

Les CMA aussi se mobilise afin de venir en aide aux artisans pour la plupart indépendants dans la gestion de leurs entreprises durant cette crise. Vous avez donc accès à des numéros d’appel d’urgence et d’un mail établi par le réseau des CMA afin de répondre aux plus vites aux demandes et conduire les entrepreneurs vers tous les dispositifs mis en place par l’Etat. Vous pouvez les contacter via le courriel dédié à la crise : infocovid19@cma-france.fr

Pour en savoir plus : Rendez-vous sur CMA

SOS Entrepreneurs :

Cette organisation crée par des entrepreneurs ayant déjà traversé des difficultés, elle met en place une ligne téléphonique confidentielle ouverte 24h/24 destiné aux PME. Les entrepreneurs soutiennent leurs pairs en les rassurant et les écoutant. Ils donnent aussi des conseils afin de trouver des moyens de rebondir dans la crise et de trouver des solutions face à leurs difficultés.

Pour en savoir plus : SOS Entrepreneurs

Second Souffle :

Second Souffle est une association créée en 2010 a pour objectif de venir en aide aux entrepreneurs qui connaissent un échec professionnel. Disponible 7 jours sur 7 de 8 heures à 18 heures, vous avez un personnel disponible et à l’écoute pour répondre à toutes les questions des entrepreneurs en difficulté. Financement, économie, gérer ses relations avec la banque, motiver et mobiliser ses collaborateurs, cette association répond à toutes les questions que se posent les entrepreneurs.

Pour en savoir plus : Second souffle

Les Rebondisseurs Français :

Pour les auto-entrepreneurs et les entreprises en situation de difficultés à cause de la crise, ce groupe d’échange est le bienvenu. Les Rebondisseurs Français est un groupe d’échange sur LinkedIn , ouvert à tous pour partager des bons plans et pour trouver la réponses aux questionnements qui reviennent durant cette crise. Il y aussi un mail disponible pour les entrepreneurs qui ne souhaitent pas passer par ce groupe : charly@lesrebondisseursfrançais.fr

APESA, Moodwork :

L’association APESA : Aide psychologique aux entrepreneurs en souffrance aigüe, et l’entreprise Moodwork  sont des plateformes misent en place pour aider les chefs d’entreprises à faire face à cette situation de crise. Si l’aspect financier, la relance économique et la fiscalité sont importants et doivent être suivis de près par les entrepreneurs surtout dans ce moment de crise, l’aspect psychologique l’est tout autant. Nombreux sont les auto-entrepreneurs qui rencontrent des difficultés, certains ont fermé leurs entreprises et d’autres se retrouvent face à un mur, leur projet de création à la main. Ils doivent gérer un stress conséquent et une pression non négligeable qui pourrait impacter négativement sur leur santé mentale.

Pour en savoir plus :  Rendez-vous sur le site Les Echos

Une attention particulière sur l’entrepreneuriat féminin :

Parce qu’on ne parle pas assez des femmes entrepreneurs, elles sont de véritables héroïnes et représentent un soutien infaillible pour l’économie au cours de cette situation de crise. L’entrepreneuriat féminin est un véritable acteur de la relance économique !

Pour en savoir plus : Rendez-vous sur le journal de LExpress

La Région de l’Île-de-France se mobilise :

Face au COVID-19, plusieurs régions en mise en place des systèmes d’aides financières et sociales afin de pouvoir venir en aide aux entrepreneurs qui ont du mal à rebondir à cause de la crise sanitaire. C’est le cas de la région de l’Île-de-France qui a mise en œuvre un plan d’urgence à la disposition des entreprises. Ce n’est plus un secret pour tout le monde, cette situation particulièrement pénible à susciter chez les auto-entrepreneurs plusieurs question relatives à l’évolution de leurs activités parallèlement à l’avancée du virus. Baisse de revenu, retards sur certains paiement, questions au niveau des échéances fiscales, il y a de quoi faire et pour des micro-entreprises qui ont à peine d’ouvrir leurs portes ce n’est pas tout à fait évident. Heureusement plusieurs cellules naissent pour accompagner les chefs d’entreprises dans leurs prises de décisions au cours d’une situation très instable où le moindre faux pas pourrait mener une entreprise droit vers un mur. Imaginons l’étendue des dégâts pour de petites entreprises qui démarrent alors que certains géants de l’industrie ont vu leurs chiffres d’affaire baisser drastiquement au point même d’envisager la fermeture. C’est là que l’Etat et Bpifrance décide d’intervenir afin de dynamiser ces différentes cellules d’aides que nous allons vous présenter.

La Cellule Covid-19 d’aide aux entreprises de la Région Ile-de-France :

Pour des entrepreneurs ayant besoin de se faire guider relativement aux mesures exceptionnelles, cette cellule est parfaitement adaptée à votre demande. Des conseillers se tiennent à votre disposition pour vous aider au mieux. Avec un service disponible du Lundi au Vendredi de 9h à 18h vous pouvez les contacter en le 01 53 85 53 85 ou pour d’autres entreprises qui préfèrent communiquer par mail, vous pourrez les joindre via cette adresse : covid-19-aidesauxentreprises@iledefrance.fr . N’hésitez-pas !

Pour en savoir plus: Cellule D’aide face au Covid

La Cellule Urgence entreprise Chambre de Commerce et d’industrie d’Ile-de-France :

La CCI , met en place cette cellule toujours dans le but d’aider des entrepreneurs, en particulier ceux qui orientent leurs activités autour du volet commercial. Si vous avez des questions relatives au chômage partiel, à la gestion des relations avec votre clientèle, vos fournisseurs, votre banque, cette cellule est là spécialement pour vous venir en aide et répondre à toute vos questions. Ils vous aident aussi à mettre en place un système de télétravail adapté aux services de votre entreprises et vous accompagne lors du montage des dossiers de demandes d’aides mais en plus, vous pouvez grâce à leur accompagnement en savoir plus sur le report des charges sociales et fiscales. Pour les contacter, vous pouvez simplement les appeler via leur numéro spécial : 01 55 65 44 44 ou leur adresse un mail détaillé à l’adresse qui suit : urgence.entreprises@cci-paris-idf.fr

Pour en savoir plus : Rendez-vous sur le site de la CCI France  

La Cellule d’urgence pour les dirigeants de l’ESS :

L’ESS encore définie sous les thèmes de l’Economie Sociale Solidaire est un ensemble d’entreprises organisées qui fonctionnent de façon collectives et démocratique et qui apporte le plus souvent des projets collectifs à caractère sociale et / ou environnementale dans le seul but de créer des emplois et de développer une grande cohésion sociale. La chambre régionale de l’ESS est mise en place afin d’aider les auto-entrepreneurs qui proposent des services liés à ces différents thèmes. Pour les contacter, vous pouvez les appeler au 01 76 38 06 78 les mardis et jeudi de 10 h à 12 h puis de 14h30 à 16h30. Vous pouvez aussi leur adresser toutes vos questions par mail : covid-ess@cressidf.org 

L’aide de la Banque de France et la médiation du crédit :

Pour toute entreprise qui rencontre des difficultés avec un ou plusieurs établissements financiers, la médiation du crédit se trouvant au sein de la Banque de France est un dispositif qui leur vient en aide. Pour les chefs d’entreprises, il n’est pas étonnant qu’ils rencontrent par moment des difficultés d’arrangement avec certains établissements financier comme des banques, des bailleurs, des sociétés d’affacturage ou des crédit-assureurs. Mais avec l’aide de la banque de France, les auto-entrepreneurs peuvent dialoguer plus facilement avec leur banque. Bien évidemment, toutes les entreprises sont concernées quelques soient leur taille, leur forme juridique et leurs activités. Donc pas de panique si votre entreprise est une PME. Au niveau de votre statut, vous n’avez pas non plus de soucis à vous faire, commerçants, artisans, exploitants agricoles, micro-entrepreneur ou acteurs de l’Economie Sociale et solidaire. Les seuls exclus sont les entreprises en cessation de paiement. Vous pouvez saisir votre demande via le site médiateur du crédit. Vous avez à votre disposition un numéro : 0 800 08 32 08 et un mail pour toutes questions relatives à votre situation qui est le : TPMExx@banque-france.fr tout en précisant le numéro de votre département.

Pour en savoir plus : Rendez-vous sur le site du gouvernement français

Une panoplie de solutions pour améliorer vos finances et la trésorerie de votre entreprise :

Que vous ayez une petite entreprise, que vous soyez indépendants ou micro-entrepreneurs, votre société travaille et crée des structures adaptées pour chaque profil. Et chacune de ces structures d’aides vous proposent d’innombrables solutions. Vous pouvez bénéficier de :

  • L’aide complémentaire du fonds de solidarités Etat-Région qui existe depuis le 15 Avril 2020 avec jusqu’à 10000 euros de fonds.
  • L’avance remboursable de 3000 à 100000 euros à taux zéro pour pouvoir redémarrer votre activité.
  • Le Prêt rebond à taux zéro de 10000 à 300000 euros pour surmonter renforcer votre trésorerie. Vous pouvez aussi bénéficier d’un rééchelonnement automatique et sans frais d’échéances, d’une garantie Renforcement de la trésorerie Coronavirus de la région Ile-de-France et Bpifrance, d’un prêt atout qui est aussi une solution de co-financement.

Les Subventions spéciales COVID :

Outre les mesures financières, économique et les aides pour récolter des fonds pour les entreprises en difficultés, l’Etat a aussi mise en place des subventions dites spéciales COVID pour soutenir les entrepreneurs dans cette crise.

Le Report des loyers, factures d’eau et d’énergie :

A la suite de la déclaration du confinement le 16 Mars, ce sont plusieurs entrepreneurs qui ont dû fermer leurs portes. Suscitant des questions quant à la suite de leurs activités et à leurs obligations. Pour soutenir les petites entreprises et les auto-entrepreneurs, Emmanuel Macron a annoncé la possibilité de reporter les paiements des loyers, factures d’eau, de gaz et d’électricité.  Le ministère de l’Economie et des Finances a alors permis aux entreprises faisant face à des difficultés financières de solliciter une demande de report de leurs échéances auprès des fournisseurs en les contactant par courriel, courrier ou téléphone. Pour les loyers des locaux types commerciaux on pouvait constater sur le site economie.gouv.fr que la fédération de bailleurs a reçu l’ordre de suspendre les loyers pour l’échéance Avril pour les TPE et les PME des secteurs dont l’activité à été stoppé en raison de la situation.

Accessibilité aux kits de protection :

Plusieurs régions de France se sont mobilisées pour offrir la possibilité à toutes collectivités et entreprises de pouvoir commander des masques, du gel hydroalcoolique, des tests sérologiques rapides, du matériel de désinfection en bénéficiant des avantages de sa centrale d’achat. Plusieurs mesures d’urgences ont été prise pour les entreprises, les associations, les micro-entrepreneurs afin de les accompagner au cours de leur reprise d’activités.

MOT DE LA FIN !

La crise du sanitaire à négativement impacté le secteur de l’entreprenariat. Entre perte en vie humaine et perte économique, les entrepreneurs ne savent plus où donner de la tête. Mais cette situation particulière ne devrait pas constituer un frein pour l’entreprenariat. L’être humain s’adapte, et apprend à réorganiser son mode de vie à une situation et un environnement donné. C’est le cas de l’entrepreneur qui doit apprendre à évoluer parallèlement à son écosystème. Si les questions relatives aux financements des entreprises et à l’accessibilité des fonds d’investissements reviennent constamment, il existe plusieurs moyens, plusieurs structures capables de les aider à rebondir et à relancer leurs projets de créations. Pour cela il faut constamment s’informer, aller à la rencontre de ces organismes, poser des questions et e lancer ! Mais attention, cette course de la réussite de son entreprise ne doit exclure en aucun cas les mesures barrières annoncées par l’Etat. Portez votre masque, armez-vous de votre gel, respectez la distanciation et surtout ne baissez pas les bras !

Partager cet article

Partager cet article

Catégories

No category found